Note: This page contains translations of the GNU Affero General Public License (AGPL) and GNU General Public License (GPL) into French. These translations are distributed in the hope that they will facilitate understanding, but they are not official or legally approved translations.

Notez: Cette page contient des traductions en français des licences "GNU Affero General Public License" (AGPL) et "GNU General Public License" (GPL). Ces traductions sont fournies ici dans l’espoir qu’elles faciliteront ses compréhensions, mais elles ne constituent pas des traductions officielles ou approuvées d’un point de vue juridique.

PySoy est disponible sous licence  AGPLv3 (GNU Affero General Public License version 3).

L'objectif principal est de promouvoir le développement des jeux vidéo copyleft, pour garantir aux joueurs la possibilité de jouer, contribuer, et partager les jeux. Voir une explication de notre licence ci-dessous.

Qu'est-ce que le copyleft ?

Le moteur PySoy est un produit logiciel protégé par copyright. Comme la plupart des logiciels protégés par copyright, on ne peut pas l'utiliser, le modifier, ou le redistribuer sans licence.

C'est ici que la licence GNU AGPLv3 entre en jeu ; c'est la licence qui permet l'utilisation, la modification, et la redistribution de PySoy. Elle permet aussi de créer, distribuer, et même vendre les jeux basés sur PySoy. En téléchargeant une copie de PySoy ou un jeu basé sur PySoy, on reçoit ces droits avoués.

Il n'y a pas de redevances ou d'autres honoraires pour utiliser PySoy. Quand on crée un jeu basé sur PySoy, on doit aussi le publier sous licence GNU AGPLv3. Cela veut dire que tout le monde qui le joue dans le cloud a le droit de recevoir une copie complète de votre code source, ainsi que les droits de changer, modifier, redistribuer, et héberger votre jeu tant qu'on observe le GNU AGPLv3.

Ça, c'est le sens du terme « copyleft » ; nous renversons le paradigme de copyright pour promouvoir la collaboration artistique. Partage et partage à l'identique.

Et l'art and la musique?

La GNU AGPLv3 mentionne clairement la portée de la licence dans la partie 5c :

  c) Vous devez licencier le travail entier, comme un tout, suivant
     cette Licence à quiconque entre en possession d'une copie. Cette
     Licence s'appliquera en conséquence, avec les termes additionnels
     applicables prévus par l'article 7, à la totalité du travail et
     chacune de ses parties, indépendamment de la façon dont ils sont
     empaquetés. Cette licence ne donne aucune permission de licencier
     le travail d'une autre façon, mais elle n'invalide pas une telle
     permission si vous l'avez reçue séparément.

Nous considérons un jeu complet comme une seule œuvre, et donc « la totalité du travail et chacune de ses parties » veut dire que chaque partie d'un jeu basé sur PySoy doit être sous licence GNU AGPLv3. Peu importe qu'il soit distribué en un seul fichier ou en fichiers multiples ; « indépendamment de la façon dont ils sont empaquetés », toutes les parties du jeu doivent être disponible sous licence GNU AGPLv3.

Quand un logiciel basé sur PySoy inclut la capacité de présenter du média externe au utilisateur, tel qu'un lecteur audio ou vidéo, et quand le média n'a pas une configuration qui est unique ou qui est particulière à PySoy, le copyright (et donc la GNU AGPLv3) ne s'applique pas au média.

On peut utiliser du multimédia de tiers, tel que du « clip art » ou des effets sonores « libres », dans les jeux basés sur PySoy seulement si la licence de ces œuvres sont compatibles avec la GNU AGPLv3. Dans cas où le contenu n'est ni dans le domaine public ni sous une licence compatible avec la GNU AGPL, on peut contacter l'auteur de l'œuvre pour demander qu'elles soient disponibles sous licence GNU AGPLv3. Beaucoup d'artistes qui publient leur travail sous licences Creative Commons sont disposés à travailler avec les concepteurs de jeu.

Et la GNU GPL ?

Nous avons choisi la GNU AGPLv3 plutôt de la GNU GPLv3 parce que PySoy est un moteur de jeu dématérialisé, où on peut jouer les jeux sur un serveur sans les télécharger. La AGPLv3 est écrite pour offrir de la protection supplémentaire pour ces applications.

Les logiciels disponibles sous licence GPLv2 ou toute version ultérieure peuvent être améliorés à la GNU GPLv3, et les logiciels disponibles sous licence GNU GPLv3 peuvent être améliorés à la GNU AGPLv3 conformément à la partie 13 de la GPL :

 13. Utilisation avec la Licence Générale Publique Affero GNU.

 Nonobstant toute autre clause de cette Licence, vous avez la permission
 de lier ou combiner tout Travail Couvert avec un travail placé sous la
 version 3 de la Licence Générale Publique GNU Affero (« GNU Affero
 General Public License ») en un seul travail combiné, et d'acheminer le
 travail résultant. Les termes de cette Licence continueront à
 s'appliquer à la partie formant un Travail Couvert, mais les
 obligations spéciales de la Licence Générale Publique GNU Affero,
 article 13, concernant l'interaction à travers un réseau s'appliqueront
 à la combinaison en tant que telle.

Par conséquent, bien qu'un jeu basé sur PySoy doive être sous licence GNU AGPLv3, parce qu'il est une collaboration, il peut utiliser des autres logiciels (des bibliothèques, des médias, etc.) qui sont disponibles sous toutes les licences compatibles avec la GNU GPLv3 parce qu'elle est améliorable à la GNU AGPLv3.

Comment puis-je appliquer une licence à mon œuvre ?

Le code source de PySoy inclut le modèle de la GNU AGPLv3 en haut et dans les crédits et remerciements, et on devrait faire de même. Tous les fichiers médias, au cas où on les obtient séparément, devrait inclure le modèle de la GNU AGPLv3 (les exportateurs .soy font cela automatiquement). On devrait aussi inclure une copie du fichier GNU AGPLv3 LICENCE avec le jeu.

Chaque jeu basé sur PySoy devrait inclure, dans le menu, splash screen, ou titre, une déclaration claire qu'il est basé sur PySoy et sous licence GNU AGPLv3. PySoy inclut les fonctions du splash screen pour faire cela. Les exigences sont décrites dans la partie 5d :

  d) Si le travail a des interfaces utilisateurs interactives, chacune
     doit afficher les Notices Légales Appropriées ; cependant si le
     Programme a des interfaces qui n'affichent pas les Notices Légales
     Appropriées, votre travail n'a pas à les modifier pour qu'elles
     les affichent.

Et si je l'ai payé ?

Certains paquets binaires qui incluent PySoy sont parfois vendus par nous ou quelqu'un d'autre. C'est permis sous les termes de la GNU AGPLv3, du moment que les termes de la licence sont obéis :

 6. Acheminement des formes non sources.

 Vous pouvez acheminer sous forme de code objet un Travail Couvert
 suivant les termes des articles 4 et 5, pourvu que vous acheminiez
 également suivant les termes de cette Licence le Source Correspondant
 lisible par une machine, d'une des façons suivantes :
 [...]
  d) Acheminer le code objet en offrant un accès depuis un emplacement
     désigné (gratuit ou contre facturation) et offrir un accès
     équivalent au Source Correspondant de la même façon via le même
     emplacement et sans facturation supplémentaire. Vous n'avez pas
     besoin d'obliger les Destinataires à copier le Source
     Correspondant en même temps que le code objet. Si l'emplacement
     pour copier le code objet est un serveur réseau, le Source
     Correspondant peut être sur un serveur différent (opéré par vous
     ou par un tiers) qui supporte des facilités équivalentes de
     copie, pourvu que vous mainteniez des directions claires à
     proximité du code objet indiquant où trouver le Source
     Correspondant. Indépendamment de quel serveur héberge le Source
     Correspondant, vous restez obligé de vous assurer qu'il reste
     disponible aussi longtemps que nécessaire pour satisfaire à ces
     obligations.

  e) Acheminer le code objet en utilisant une transmission
     d'égal-à-égal, pourvu que vous informiez les autres participants
     sur où le code objet et le Source Correspondant du travail sont
     offerts sans frais au public général suivant l'article 6 alinéa d.
     Une portion séparable du code objet, dont le code source est exclu
     du Source Correspondant en tant que Bibliothèque Système, n'a pas
     besoin d'être inclu dans l'acheminement du travail sous forme de
     code objet.

Quand on achète un paquet commercial de PySoy, on paie pour l'avantage d'un logiciel précompilé. Tandis que la plupart des distributions de GNU/Linux incluent toutes nos dépendances conditionnées et entretenues par des volontaires, beaucoup de ces paquets ne sont pas disponibles en forme binaire pour Windows et Mac OS X, et il faut beaucoup de temps pour télécharger chaque partie indépendamment et compiler le logiciel. Tous les scripts et outils utilisés pour compiler PySoy, toutes ses dépendances, et les autres utilitaires ou jeux inclus doivent être sous licence GNU AGPLv3.

La licence permet aussi la redistribution du source ou du paquet binaire, donc après un paquet binaire est compilé ou acheté, on peut le redistribuer. Nous ne demande que notre marque est respectée quand on distribue une version modifiée, pour éviter la confusion.

Nous ne vendrons jamais PySoy sous une autre licence et nous n'offrirons jamais une exception à la licence.

Comment puis-je gagner de l'argent ?

Nous savons le modèle du logiciel propriétaire : produire les logiciels et puis les facturer. Quelques gens l'achètent ; des autres obtiennent les copies illégalement ; et le fabricant espère qu'il y a assez du premier. Beaucoup de mesures qui lutte contre la piraterie offrent plus de valeur aux copies achetées, ainsi que le support, l'accès aux mises à jour, etc.

Cela marche aussi pour les logiciels copyleft, mais nous ne l'appelons pas piraterie, parce qu'on peut les copier légalement. Les mêmes combines qui encouragent les achats appliquent. Toutefois, nous n'aimons pas le concept de jeu comme un produit. Nous préférons le concept de jeu comme un service.

N'oubliez pas : la liberté du logiciel, c'est le meilleur argument de vente. Le marché des jeux propriétaires est inondé, les jeux copyleft sont difficiles à obtenir, et parce qu'il y a beaucoup de demande, il est évident où on peut gagner de l'argent.